Alarme et vidéo-surveillance / vidéo-protection des pharmacies

Aujourd’hui plus de 70% des pharmacies sont équipées d’un système de vidéo-protection. L’augmentation des vols et agressions encourage de plus en plus d’officinaux à s’équiper.

Même si tous les types d’agglomérations sont concernés par cette augmentation, les villes de 5000 à 30.000 habitants sont les plus touchées par les agressions déclarées.

Environ 70% des agressions déclarées en 2017 ont eu lieu hors des centres villes, autrement dit, les pharmacies rurales ne sont pas épargnées par ce fléau.

La grande majorité d’entres elles ont eu lieu alors que l’officine était ouverte.

http://www.ordre.pharmacien.fr/Communications/Publications-ordinales/La-securite-des-pharmaciens-d-officine-Panorama-2017

Depuis 2017, la déclaration des agressions subies par les pharmaciens, peuvent se faire en ligne, sur le site de l’ordre des pharmaciens.

http://www.ordre.pharmacien.fr/

Comment bien protéger son officine ?

1- Les obligations légales :

Chaque installation doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès de la préfecture du département. Cette autorisation est obligatoire dès lors qu’elle concerne un lieu accessible au public.

https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_13806.do

Informer la clientèle et le personnel de l’existence du système, ainsi que du droit d’accès aux enregistrements.

Conserver toutes les images enregistrées pour une durée maximale d’un mois.

2- Système de vidéo-protection : faire le bon choix.

Le marché de la vidéo-protection est en constante progression et donne accès aux technologies les plus avancées. Cette évolution permet de bénéficier d’un matériel de plus en plus performant et de moins en moins coûteux.

L’expertise d’un professionnel est essentielle afin de bien vous accompagner dans vos choix. En effet, face à ce marché en forte évolution, les pièges à éviter sont nombreux.

Chaque officine présente ces particularités et ces zones sensibles, alors un audit complet effectué et préparé par votre installateur sera nécessaire. La précision de la pose fera la différence entre un site bien protégé ou pas.

Le professionnel que vous choisirez, se doit d’être précis sur la qualité et la provenance du matériel qu’il vous proposera. Celui-ci, idéalement répondra aux normes françaises NFA2P.

Il doit pouvoir aussi, vous garantir le suivi et la maintenance annuelle de votre système.

Enfin, n’hésitez pas à revoir votre système d’alarme et de vidéo-protection environ tous les 7 ans, car le matériel devient obsolète et les coûts de réparations augmentent. Mieux vaut alors investir dans une installation neuve et actuelle.

Gamme de vidéo-protection professionnelle Dahua
Le numérique et la vidéosurveillance

Bénéficiez de l’expertise de SECUVIA, une équipe de professionnels est à votre écoute.

Laetitia GATTO

Présidente de SECUVIA

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *